Les techniques de la sophrologie pour les personnes phobiques

Face à une circonstance déterminée, une personne peut manifester ses peurs à l’aide des angoisses. La peur se présente particulièrement lorsque l’individu a déjà vécu à un moment pareil. C’est le cas d’un échec, d’une maladie, de la mort ou autre. Les peurs deviennent ensuite stressantes et détériorent la qualité de la vie et du bien-être de la personne. Pour mieux gérer vos peurs, n’hésitez pas à suivre les techniques de la sophrologie surtout si vous faites partie des personnes phobiques.

La gestion de la phobie en sophrologie

Il est à souligner que la sophrologie ne traite pas la peur proprement dite. Cela dit, cette pratique ne guérit pas la peur. En fait, c’est le stress généré par la peur qui peut être atténué par les exercices de relaxation, de respiration et de visualisation de la pensée. Le but de la sophrologie est donc d’aider la personne phobique à se tourner vers une pensée positive. Tout ce qui lui fait peur doit être vu de manière à agréable à vivre. Dans un premier temps, l’individu pensera qu’il n’arrivera jamais à positiver sa situation. Au fil des séances de la thérapie de sophrologie, il verra l’évolution de son état.

Les exercices à appliquer trois fois par semaine

Pour vaincre le stress lié à la peur, il est fortement recommandé de pratiquer la sophrologie. Trois séances par semaine sont indispensables pour que la thérapie ait un meilleur résultat. Voici donc les étapes et les techniques de la gestion de phobie :

  • Restez en position debout, placez vos bras le long de votre corps. Pensez que vous vous trouvez sur une montagne et que vous dominez le monde. Cerner votre concentration sur votre verticalité depuis votre tête, votre colonne dorsale et vos talons. En étant tout droit, bloquer votre attention sur votre conscience. Soufflez doucement par la bouche et laissez vos yeux se fermer.
  • Étalez dans vos pensées toutes les choses qui vous font peur et ce qui nuit à votre quotidien. Acceptez que ces différents points vous procurent de l’angoisse. Vous n’avez plus l’énergie de les garder en vous. Placez vos mains sur votre cerveau et visualisez votre crâne avec les mots angoisse et peur. Inspirez profondément avec le nez, concentrez-vous sur vos idées négatives, expirez par la bouche tout en pensant que ces idées négatives s’expulsent et s’éloignent de votre mental. Exprimez dans votre tête « les pensées indésirables libèrent mon cerveau ». Refaites deux fois cette action.
  • Asseyez-vous et placez vos mains sur vos cuisses. Percevez-vous libéré et soufflez cinq fois tout en pensant que vous avez besoin d’énergie positive pour alimenter votre cerveau. Pensez à vous tout en imaginant des situations positives vous concernant, mais ceci dans le futur c’est-à-dire, à un stade où vous vous trouvez dans l’âge de vieillissement. Imaginez vos parents et vos enfants vivant heureux. Visualisez également votre carrière professionnelle qui réussit. Programmez votre avenir sur son côté positif.
  • Levez-vous, réunissez vos pieds, inspirez en contractant les orteils ensuite, soufflez lentement. Placez vos mains sur votre ventre et soufflez encore plus lentement. Puis posez vos mains sur votre cœur et enfin sur votre crâne et pensez positivement en disant mentalement : « Moi, votre prénom, je crois en moi et je n’ai pas de doute sur la bonne approche de ma vie et de mon entourage étant donné que j’ai confiance en notre bien-être physique et mental ». Après quelques secondes, soufflez lentement, étirez-vous et posez sur vous un regard serein pour affirmer que vous n’aurez plus peur de votre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *